Le projet DANUBIUS lauréat du premier appel à projets de l’I-SITE ULNE

La Fondation I-SITE ULNE a sélectionné le projet DANUBIUS : Organisation ecclésiastique et topographie chrétienne du Bas-Danube pendant l’Antiquité tardive (IIIe-VIIIe siècles), porté par Dominic Moreau, dans le cadre du programme EXPAND 2017.

Le projet DANUBIUS propose d’étudier la christianisation des régions danubiennes, entre le IIIe et le VIIIe siècle ap. J.-C. Cette problématique n’a pas fait l’objet d’une synthèse complète depuis Les origines chrétiennes dans les provinces danubiennes de l’Empire romain de Jacques Zeiller (Paris, 1918). Le projet ici proposé – qui constitue la première étape d’un programme de recherche international et interdisciplinaire de longue durée – reposera la question à la lumière de l’avancée scientifique des cent dernières années, à la fois en histoire et en archéologie, pour une meilleure compréhension de l’évolution simultanée de l’organisation ecclésiastique et de la topographie chrétienne. Considérant la période de trois ans couverte par le programme EXPAND 2017, le projet se concentrera toutefois sur la dernière section du Danube à avoir été perdue par Constantinople, qui est aussi la partie du fleuve la mieux documentée par les sources littéraires, c’est-à-dire le Bas-Danube (les provinces romaines tardives de Dacia Ripensis, Moesia Secunda et Scythia). Pour atteindre les objectifs, un système d’information géographique (SIG) des sièges épiscopaux et autres sites chrétiens sera déployé. Il sera structuré autour de trois axes : le premier prévoit l’élaboration d’une base de données analytique des témoignages textuels et matériels de la christianisation ; le deuxième se conçoit autour de l’exploration archéologique d’un site romain tardif peu connu, à savoir Zaldapa (Krushari, Bulgarie), qui pourrait avoir la particularité d’être l’un des seuls sièges épiscopaux de la région à avoir été implantés dans une agglomération antérieure à l’arrivée des Romains ; le troisième, procédant d’une partie de la documentation récoltée dans les deux autres, projette la composition d’une prosopographie, en tant que première étape de la publication des volumes balkaniques de la Prosopographie chrétienne du Bas-Empire. Dans l’ensemble, cette compilation de données et d’études de cas constituera le laboratoire pour l’élaboration d’outils conceptuels novateurs et d’une toute nouvelle synthèse.

En savoir plus (présentation vidéo) :

> I-SITE ULNE